Les jeunes engagés pour le Climat se retrouvent à Abidjan, au Sommet Climate Chance Afrique

Après les 8ès Jeux de la Francophonie, le Sommet UE-UA et bien d’autres rencontres de grande envergure, Abidjan, la Capitale économique de la Côte d’Ivoire abritera dans quelques heures, un événement tout aussi important, mais cette fois-ci, dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques : Le Sommet Climate Chance Afrique 2018, puisque c’est de lui qu’il s’agit, permettra de rassembler les acteurs majeurs du continent autour d’une dizaine d’ateliers sur des thématiques spécifiques. Ceux-ci se résument en trois principaux objectifs.

Sommet Climate Chance Afrique
Avancée de la mer à Lahou Kpanda, une localité du sud-est de la Côte d’Ivoire, véritable symbole de l’érosion côtière. Cette image parle d’elle même. Crédit photo : M.Z.

Les objectifs du Sommet Climate Chance Afrique 2018

Co-organisé par l’association Climate Chance et l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI), ce rendez vous déterminant en faveur du Climat se donne comme objectifs de :

  • Rassembler les acteurs non-étatiques africains dans leur diversité, et faire un point d’étape sur l’action climatique non-étatique en Afrique.
  • Travailler sur des feuilles de route africaines sectorielles et opérationnelles, faisant le lien entre les enjeux climat et développement, faisant une place importante aux enjeux forts d’adaptation du continent, proposant de faire le lien entre les fonds climat et les acteurs de terrain et impliquant les acteurs non-étatiques africains dans leur diversité.
  • Délivrer les messages communs, priorités d’action, engagements, propositions concrètes et recommandations des acteurs non-étatiques d’Afrique sur les enjeux climat, à porter dans les différents événements de l’agenda international climat, avec un focus sur l’accès aux financements.

L’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse, toujours au rendez vous

Générateur d’opportunités et révélateur de compétences, l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ) accompagne chaque année des milliers de jeunes, notamment Français de 18 à 35 ans dans la réalisation de leur projet professionnel au Québec. Dans le cadre de ce Sommet, il soutient la participation de dix jeunes impliqués dans la lutte contre les changements climatiques en Afrique francophone.

J’ai le privilège de faire partie de ces heureux sélectionnés, avec qui je partagerai quatre nuits dans un hôtel de la place et sûrement de belles expériences du 26 au 30 juin.

Un programme alléchant

En plus des séances plénières, nous aurons entre autres, une table ronde jeunesse organisée par l’Institut de la Francophonie et du Développement Durable (IFDD) au Bureau du Québec à Abidjan, une Soirée de Gala du Sommet, et bien d’autres surprises. Surtout qu’Abidjan est une ville pleine de belles surprises !

Et passer quelques jours avec de dynamiques jeunes qui œuvrent activement à la protection de l’Environnement dans leurs pays respectifs, à travers la lutte contre le réchauffement climatique ne peut qu’être une expérience à la fois exaltante et enrichissante.

Un petit zoom sur quelques profils

1- Adrien Weben

27 ans, titulaire d’une Licence de Géographie et d’un Master en Urbanisme, Adrien est de nationalité française. Il fonde en 2015 l’association Horizons Urbains qui promeut l’échange des pratiques et savoirs entre professionnels de l’urbanisme.

Sommet Climate Chance Afrique
Adrien Weben. Crédit photo : avec son aimable autorisation

En 2016, il rejoint le mouvement de la jeunesse pour l’Eau et le Climat. Son expérience en urbanisme lui donne une approche particulière des questions environnementales et climatiques. De nombreux voyages en Europe et en Asie lui ont permis d’observer différentes pratiques des acteurs de l’urbanisme face aux questions environnementales. Il  a déjà participé aux précédentes éditions de Climate Chance avec l’OFQJ pour le mouvement « La jeunesse pour l’Eau et le Climat ».

2- Marianne Azehoun

Titulaire d’un Master en Environnement Eau et Santé,  obtenu au sein de la Chaire UNESCO et ayant pour thème «Femmes et gestion raisonnée de l’Eau en Afrique de l’Ouest», Marianne est Hydrogéologue de formation. Les questions liées à la préservation des ressources naturelles ont toujours été un centre d’intérêt pour elle. De nationalité béninoise, elle est membre de plusieurs organisations de jeunes dont la « Représentation Nationale du Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’eau » au Bénin et de l’Equipe nationale d’inventaire des Gaz à Effet de Serre (GES).

Climate Chance Afrique
Marianne Azehoun. Crédit photo : avec son aimable autorisation

3-  Kabirou Ibrahim Dan Bariah

Je l’appelle déjà affectueusement et virtuellement « Voiz ». Il est Nigérien, Ingénieur Agro-Environnementaliste spécialisé en protection de l’Environnement et amélioration des systèmes agraires sahéliens. Il est membre de «En Avant pour un Développement Propre et Durable» (EADPD) et de plusieurs réseaux et associations de jeunes au Niger et à l’international. Ancien volontaire International de Réciprocité en France, il a participé à la COY11*.

Sommet Climate Chance Afrique
Kabirou Ibrahim. Crédit photo : avec son aimable autorisation

Par ailleurs, il a bénéficié du programme des Offices Jeunesse Internationaux du Québec (LOJIQ) pour la mobilité de jeunes de l’Afrique subsaharienne au Québec dans le cadre du Colloque international sur la Sécurité Alimentaire et la nutrition à l’heure de changement climatique.

4- Elizabeth Laval

De nationalités canadienne et française, Elizabeth est Environnementaliste, passionnée de politique, engagée pour la justice sociale. Elle commence à collaborer avec Les Offices Jeunesse Internationaux du Québec (LOJIQ) dans le cadre du projet de la jeunesse francophone pour l’Eau, organisation avec laquelle elle fait sa première expérience auprès de l’OFQJ, dans le  cadre de la COP21. Parallèlement à cela, elle est Consultante internationale pour la FAO, en qualité de Spécialiste en changements climatiques.

Sommet Climate Chance Afrique
Elizabeth Laval. Crédit photo : avec son aimable autorisation

5-  Michèle Désirée Okala

Camerounaise, âgée de 30 ans, Michèle est Doctorante en Relations Internationales, spécialisée dans la coopération en matière d’Eau. Elle  coordonne le Réseau Eau et Climat des organisations de jeunes d’Afrique Centrale (RECOJAC).

Sommet Climate Chance Afrique
Michèle Okala. Crédit photo : avec son aimable autorisation

Elle a travaillé au niveau international avec le Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’Eau et occupe actuellement le  poste de Secrétaire Adjoint au sein de l’Association Jeunesse pour l’Eau et le Climat.

6- Minjung Kim

Sud-Coréenne, elle réside en permanence en France pour finir ses études en Linguistique. Intéressée par les questions environnementales depuis toujours, elle découvre le mouvement de la Jeunesse pour l’Eau et le Climat en 2017. Partageant les valeurs et les objectifs du mouvement, elle décide alors de traduire le Livre Blanc en coréen afin de diffuser le message en Asie. Elle participe à l’assemblée générale fondatrice de l’association Jeunesse pour l’Eau et le Climat en Juin pour concrétiser son engagement et devient la secrétaire de l’Association Jeunesse pour l’Eau et le Climat.

7- Chambon Mouna

De nationalité française, Mouna est étudiante en Master de géopolitique à  l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne. Au cours de son parcours académique, elle s’est intéressée à l’impact du changement climatique sur les sociétés humaines et à la notion de justice climatique. Elle a ainsi réalisé un projet de recherche sur le lien entre genre et changement climatique au Vanuatu en 2016. A la suite de ce projet, elle a rejoint l’ONG CliMates, un think tank international sur les enjeux jeunesse et climat, au sein duquel elle a créé la section «genre et changement climatique». Mouna a déjà participé à la COP 22 à Marrakech et au Sommet Climate Chance à Agadir avec l’OFQJ.

AKWABA à toutes et à tous, et bon Sommet !


*COY11 : Une Conférence de la Jeunesse (COY pour Conférence of Youth en anglais) permet chaque année à des jeunes du monde entier de se rassembler avant la Conférence des Parties organisée par l’ONU.

M.Z.

2 réflexions sur « Les jeunes engagés pour le Climat se retrouvent à Abidjan, au Sommet Climate Chance Afrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *