Spectacle jeune public : La parade du Festival International de Pâques pour Rêves d’Enfants a tenu ses promesses

Article : Spectacle jeune public : La parade du Festival International de Pâques pour Rêves d’Enfants a tenu ses promesses
25 mars 2016

Spectacle jeune public : La parade du Festival International de Pâques pour Rêves d’Enfants a tenu ses promesses

Le Festival International de Pâques pour Rêves d’Enfants  (FIPRE) a offert une après midi festive au village de Blockauss ce jeudi 24 mars 2016, à travers sa parade qui a enregistré la participation de plusieurs compagnies culturelles de renommée internationale.  Venus de l’Europe et de la sous région, elles ont toutes  réussi  à susciter à la fois l’étonnement et la satisfaction chez les uns et les autres à travers leur savoir faire.

Les festivaliers au cours de la parade, en route pour le village de Blockauss. Crédit photo : Magloire Zoro
Les festivaliers au cours de la parade, en route pour le village de Blockauss. Crédit photo : Magloire Zoro

Les touts petits à l’honneur, étaient restés en extase tout au long de l’itinéraire. Même les grandes personnes n’ont pas boudé leur envie de se joindre à la fête. Automobilistes, passants, commerçants. Tous étaient impressionnés par le spectacle et curieux d’en savoir davantage : De Cocody au quartier Sogephia (point de départ), à Blockauss, l’ambiance était à son comble.

« Ça sortait comme ça sortait ! »

 Les riverains de l’itinéraire emprunté lors de la parade n’ont pas voulu se faire conter l’événement. C’est sûr que certains ont dû interrompre leur sieste – avec mécontentement peut être – mais pour se laisser ensuite émerveiller  par ces représentations plus belles les unes que les autres. Tout le monde sortait pour venir voir, les flashs d’appareils photos ne cessaient de se multiplier. Les plus curieux ont tout simplement choisi de rejoindre la parade jusqu’à destination. Toutes les compagnies culturelles présentes à Abidjan pour le festival n’ont ménagé aucun effort pour garantir une réussite totale de cette parade.

La Directrice du FIPRE, Mme Kiya Dongossi et Mouhss des Magiques Petits Tambours entourés par des curieux lors de la parade. Crédit photo : Magloire Zoro
La Directrice du FIPRE, Mme Kiya Dongossi et Mouhss des Magiques Petits Tambours entourés par des curieux lors de la parade. Crédit photo : Magloire Zoro

Les forces de l’ordre étaient également à la tâche pour contribuer au succès de l’événement. Ils avaient en charge l’encadrement des festivaliers et participants afin de permettre à ceux-ci une atmosphère de sérénité, compte tenu du contexte sécuritaire que connaît la Côte d’Ivoire.

La place publique du village de BLOCKAUSS a presque refusé du monde

 Une fois dans le village de Blockauss, les festivaliers, suivis d’une marrée de badauds et des Enfants dudit village, après avoir fait le tour des ruelles ont regagné la place publique. La Chefferie y était déjà confortablement installée. Les unes après les autres, les différentes compagnies ont gratifié le jeune public de courts extraits de ce à quoi il devrait s’attendre les 26, 27, 28 mars 2016 à Heden Golf Hôtel d’Abidjan, ce somptueux cadre qui accueille le festival depuis sa première édition.

La place publique du village a dû refuser du monde. Au centre, la Famille Goldini offre au public une petite démonstration. Crédit photo : Magloire Zoro
La place publique du village a dû refuser du monde. Au centre, la Famille Goldini offre au public une petite démonstration. Crédit photo : Magloire Zoro

Les premiers responsables de cette hospitalière Communauté villageoise, après avoir imploré la protection des ancêtres à travers une cérémonie de libation, ont donné l’occasion au Chef de dire son mot de fin. S’adressant à la foule, l’homme qui a en charge le village hôte, avec un ton empreint d’émotion, a eu du mal à cacher sa joie de recevoir tous ces festivaliers, notamment ceux de la ville de Valence avec laquelle la communauté qu’il dirige pourrait mener des projets de développement.  Selon lui, offrir aux Enfants une telle opportunité de divertissement dans un contexte où le terrorisme tente d’enlever à l’humanité toute envie de divertissement, c’est montrer la preuve que l’on reste débout et digne malgré tout.

On peut le dire tout net, pour cette première sortie, le FIPRE 2016 est en voie d’atteindre son objectif d’assurer aux touts petits, un véritable  épanouissement social et intellectuel.

M.Z.

Partagez

Commentaires