Centre de transfert des déchets

L’essentiel à savoir sur le centre de transfert des déchets d’Anguédédou

Les Grecs ont eu raison trop tôt de dire «Ce qui menace les Hommes, ce n’est pas l’ignorance, c’est l’ignorance de l’ignorance parce qu’elle bloque le désir de savoir et donc la dynamique de la connaissance.» Conformément à ses engagements internationaux en matière de lutte contre les effets du changement climatique et soucieux du bien être des populations ivoiriennes, l’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de construire un centre de valorisation et d’enfouissement technique et plusieurs centres de transfert des déchets dont celui d’Anguédédou (Est d’Abidjan).

Malheureusement, face à un si noble projet qui sera d’ailleurs le premier cas dans la sous région et dont tout ivoirien normal devrait être fier, il existe encore des citoyens qui, sans doute nostalgiques des salles de spectacles, s’investissent dans la désinformation, voire l’intoxication – ce qui est peut être même pire que la « décharge » dont ils redoutent la présence…

Dans la foulée, le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) avec à sa tête le Ministre Anne Désirée Ouloto, a effectué une visite de terrain sur le site avec une délégation de journalistes, afin d’apporter la bonne information aux populations ivoiriennes. J’ai eu le privilège d’en faire partie. A l’issue de ladite visite, permettez-moi de partager avec vous, l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le centre de transfert d’Anguédédou.

centre de transfert des déchets
Le Ministre, sur le site du centre de transfert des déchets. Crédit photo : MINSEDD

Ce que n’est pas le centre de transfert d’Anguédédou

Non, Anguédédou n’est pas un Akouedo* bis !

Anguédédou n’est ni une décharge sauvage, ni une décharge contrôlée !

Anguédédou ne représente aucun risque pour l’environnement et la santé des populations !

Anguédédou n’est pas une poubelle !

Anguédédou n’est pas la gâchette d’une arme appuyée par le gouvernement ivoirien et orientée vers les riverains du site.

Centre de transfert des déchets
Les ouvriers en plein travaux sur le site du centre de transfert des déchets. Crédit photo : MINSEDD

Ce qu’est le centre de transfert Anguédédou

Sachez tout de suite que Anguédédou n’a rien à voir, alors là, ab – so – lu – ment rien à voir avec Akouédo. Quand on ne sait pas, on demande !

Le centre de transfert d’Anguédédou sera géré par ECO EBURNIE et ECOTIS SA, des entreprises sérieuses et internationalement reconnues. ECOTIS SA aura d’ailleurs son siège sur le site avec toutes les commodités nécessaires pour les 2000  employés. C’est à croire que ECOTIS SA et son prochain personnel aspirent soigneusement à un suicide collectif !

Anguédédou permettra une gestion moderne et industrielle des ordures ménagères et assimilées de la capitale économique ivoirienne et ses environs.

Anguédédou révolutionnera le système de gestion des déchets en Côte d’Ivoire en permettant aux populations de vivre autrement avec leurs déchets.

Anguédédou est un site intermédiaire qui permettra de transvaser les déchets collectés dans de grands conteneurs de 30 mètres cubes sans contact humain, pour une durée de 24 heures avant de les acheminer au centre d’enfouissement technique de Kossihouen.

À Anguédédou , les installations seront faites de sorte que les déchets ne touchent pas le sol.

Centre de transfert des déchets
Une vue de la future présentation du quai de déchargement du Centre de transfert des déchets. Crédit photo : MINSEDD

Quand notre statut nous donne une certaine influence sur le public, il faut s’en servir pour impacter positivement les populations, et non verser dans la désinformation. Le Centre de Transfert d’Anguédédou sera construit conformément aux standards et normes internationaux. Arrêtons de nous faire peur et soutenons les bonnes actions du gouvernement.


*Akouedo : Du nom du village qui abrite la plus grande décharge sauvage d’Abidjan

M.Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *