Société civile : L’association des fonctionnaires internationaux ivoiriens, une initiative innovante pour le Ministère des Affaires Étrangères absent !

Le samedi 13 août 2016 à 15 heures précises, c’est un Café de la place, sis à Abidjan – Cocody,  qui a abrité la première Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de l’Association des Fonctionnaires Internationaux Ivoiriens (AF2I).  Il s’agit d’une association dotée d’une double mission, celle de former un réseau de solidarité entre fonctionnaires internationaux ivoiriens afin de veiller au bien être de chacun des membres d’une part, et d’apporter leur contribution au développement de leur pays d’autre part. Initialement prévue dans le mois de mai, cette importante rencontre était l’occasion pour les membres de faire le bilan moral et financier de leurs activités, et de présenter la mise en œuvre du plan stratégique après deux ans d’existence.

Le regard du Président de l’AF2I sur ces deux années de parcours

« La tâche ne fût pas aisée, certains pensaient même que nous n’arriverions jamais à aller au-delà de l’assemblée générale constitutive tellement les défis étaient nombreux. Nous avons néanmoins, au cours des derniers mois,  réussi à consolider l’association en finalisant toute la procédure administrative pour sa reconnaissance officielle par les autorités de notre pays et à mettre en place une structure administrative pour son fonctionnementNous nous réjouissons de savoir que nous sommes de plus en plus connus auprès de nos compatriotes exerçant dans la fonction publique internationale et qu’un réel engouement existe aujourd’hui vis-à-vis de l’association.» Telle est la substance des propos liminaires de Monsieur KACOU Alberic, Président de ladite association et actuellement en poste à la Banque Africaine de Développement (BAD), en qualité de Vice Président en Charge des Ressources Humaines et Services Institutionnels. Il a ensuite passé en revue quelques points qui, selon lui, ont toute leur importance dans les acquis de l’association au cours des 20 derniers mois écoulés.

Ce sont entre autres l’obtention auprès des autorités ivoiriennes, du principe de l’acquisition d’un siège social dans le cadre du développement institutionnel de l’association, l’opérationnalisation du principe de l’orientation de la carrière consistant à aider les membres dans l’avancement de leur carrière, l’élaboration d’un code de conduite régissant les activités de l’AF2I et appliqué dans la plus grande rigueur,  l’accompagnement dans les projets d’accession à la propriété immobilière, le recrutement d’une coordinatrice administrative et la création d’une base de données fiable de fonctionnaires qui permettrait à terme, de concevoir un compendium de compétences de leurs compatriotes au sein de la fonction publique internationale, dans le but d’aider à la promotion des plus méritants.

Cependant, il fait remarquer que malgré les avancées considérables connues depuis décembre 2014, des défis restent encore à relever. Parmi ceux-ci, la question du paiement régulier des cotisations sans lesquelles les objectifs que se sont librement assignés les membres ne pourront être atteints, et l’adhésion de plus de membres. Poursuivant son intervention, il a exhorté ses camarades membres à la mise en œuvre, à l’instar du Sénégal et d’autres pays africains, d’une véritable politique de promotion des cadres ivoiriens au sein des organisations internationales auxquelles appartient la Côte d’Ivoire, en vue d’aider par leurs actions, à conduire le pays à l’émergence à l’horizon 2020. Pour clore ses propos, il a adressé ses vœux de succès à l’association pour les années à venir.

Quid du bilan moral couvrant la période 2015-2016 ? 

Les principaux axes de ce bilan s’articulent autour de réalisations et perspectives, défis et propositions. Le présentateur de ce point de l’ordre du jour était Monsieur BAMBA Abou, Secrétaire Général de l’AF2I et actuellement en poste au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), en qualité de Coordinateur régional. A la lumière de son exposé, depuis sa création, l’AF2I a mené un nombre important d’activités plus pertinentes les unes que les autres, tant au niveau du développement institutionnel de l’association, de sa stratégie de communication, de la coordination, de l’orientation et carrière, des bases de données des fonctionnaires internationaux ivoiriens, des conseils techniques, que des relations extérieurs. L’assemblée a pu constater ce résultat non moins satisfaisant à travers une présentation détaillée des différentes tâches effectuées pour chaque activité.

En termes de défis, les idées retenues sont, de disposer d’un siège permanent et opérationnel dans les meilleurs délais, de permettre l’adhésion d’un nombre de membres actifs à la hauteur du potentiel de l’AF2I, de doter l’association d’une bonne stratégie de mobilisation de fonds, de pourvoir au remplacement de certains membres du bureau dans les meilleurs délais.

Il ressort de ce bilan qu’en seulement 20 mois d’existence, l’AF2I laisse voir des résultats probants, si bien qu’elle s’est imposée à ce jour comme un groupement de référence et interlocuteur de choix. Si le bilan moral, de ce point de vue, est jugé satisfaisant, il n’en demeure pas moins que l’association gagnerait à développer une présence sur le terrain, insiste Monsieur BAMBA.

Les membres de l'AF2I présents à l'Assemblée Générale Ordinaire. Crédit photo : Magloire Zoro
Les membres de l’AF2I présents à l’Assemblée Générale Ordinaire. Crédit photo : Magloire Zoro

Pour ce qui est du plan stratégique, élaboré par le Bureau Exécutif de l’AF2I, il s’agit d’un plan couvrant la période 2015-2016 et qui s’articule autour des cinq points suivants: La Communication et les Relations extérieures, l’Orientation et les Carrières, les Partenariats avec le secteur privé et le secteur public, l’Investissement en Côte d’Ivoire et la Coordination et la gestion de l’AF2I. En ce qui concerne sa mise en œuvre, Monsieur Siméon EHUI Vice Président de l’AF2I, par ailleurs en poste au siège de la Banque Mondiale à Washington ayant rejoint le pupitre, après avoir partagé le contenu dudit plan avec l’assistance, souligne que « Beaucoup d’efforts ont été réalisés dans le cadre de cette mise en œuvre ».

Quant à Madame KOUYE Pauline, Trésorière Adjointe de l’AF2I et en poste au Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), en qualité de Chargée de Programme Genre, Culture et Droits Humains, elle a levé un coin de voile sur l’état du compte bancaire de l’AF2I, ouvert dans une banque de   la place le 25 mars 2015. Ce, avant d’encourager les membres à payer leurs cotisations.

Programme d’activités du bureau de l’AF2I couvrant août 2016 à décembre 2017 et amendement des textes

A ce titre, une dizaine d’activités, les plus prioritaires ont été élaborées sur la base du plan stratégique. Ce sont l’acquisition du siège, l’élaboration d’une stratégie de mobilisation d’au moins 100 membres, la mise en place d’une stratégie de mobilisation de fonds, la consolidation de la base de données, la mise en place du programme Jeunes Experts Associés (JEA/JPO) ivoirien financé par le gouvernement, le renforcement des services orientation carrières, le renforcement de la coordination administrative, la mise en œuvre d’une stratégie de communication continue, et l’organisation des prochaines Assemblée Générales Ordinaires (AGO). Selon Monsieur BAMBA Abou, ayant en charge cette présentation, le budget prévisionnel total est de 9.800.000 Fcfa.

Les débats ayant marqués l’adoption des textes de l’association ont été sanctionnés par quelques propositions visant à améliorer le fonctionnement de l’AF2I. Ainsi, l’assemblée a noté l’idée du renforcement et de l’amélioration de la présence sur les réseaux sociaux, l’institution d’une carte d’adhésion, la mise en place d’une commission technique permettant de décentraliser les pouvoirs afin de faciliter l’exécution des tâches et l’organisation de réunions virtuelles. Répondant aux préoccupations de certains membres, le Président de l’AF2I, qui est la première association du genre, a mis en mission Monsieur YOUSSOUF DIARRA, fonctionnaire pour le compte du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) afin que celui-ci présente a l’assemblée et dans un délai raisonnable, une stratégie de renforcement de la présence de l’AF2I sur les réseaux sociaux.

Une surprise était au rendez vous

Les membres de l'AF2I transmettent leurs félicitations à leur Président, M. KACOU Alberic, pour son élection au poste de Vice Président de la BAD en Charge des Ressources Humaines et Services Institutionnels. Crédit photo : Magloire Zoro
Les membres de l’AF2I transmettent leurs félicitations à leur Président, M. KACOU Alberic, pour son élection au poste de Vice Président de la BAD en Charge des Ressources Humaines et Services Institutionnels. Crédit photo : Magloire Zoro

Au cours du rafraîchissement tenu sur la terrasse de ce sympathique Café, les pairs du Président de l’AF2I, membres de l’association présents à l’AGO ont, de façon unanime, tenu à lui transmettre leurs vives félicitions et traduire leur fierté quant à son élection au poste de Vice Président de la BAD en Charge des Ressources Humaines et Services Institutionnels. Prenant la parole, il a tenu à exprimer le sentiment d’agréable surprise qui l’anime.

Cependant, un grand absent

Lorsque je me rendais à cette assemblée, j’étais loin de m’imaginer l’absence d’une institution comme le Ministère des Affaires Etrangères, en ce sens que ces fonctionnaires internationaux ivoiriens, de par leurs positions et activités respectives, jouent un rôle indéniable dans le renforcement des relations entre les organisations qu’ils/elles représentent et l’Etat de Côte d’Ivoire. De ce fait, leur contribution au rayonnement du pays au delà des frontières ivoiriennes n’est plus à démontrer. Arguments légitimes et solides qui devraient susciter une plus grande implication de cette structure étatique dans les activités de l’AF2I. A ce sujet, les fonctionnaires internationaux ivoiriens qui n’entendent ménager aucun effort afin de mener à bien leur initiative, disent compter sur une franche collaboration de leur Ministère de tutelle pour l’atteinte de leurs objectifs. Rendez vous a été pris pour le mois de décembre prochain, période retenue pour l’organisation de la prochaine Assemblée Générale Ordinaire.

M.Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *