Présidentielle 2015 : La Peace_ci en campagne pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire

S’il y a des journées que je passe avec beaucoup d’enthousiasme, celle de ce mardi 20 octobre 2015 en fait partie. Elle a été particulièrement marquée par ma participation aux séances de rencontres initiées par la Plateforme des organisations de la société civile pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire, crédibles et équitables (@Peace_ci).

En effet, ces séances de discussion menées successivement au siège du Conseil national de la presse (CNP), au quartier général de la POECI et au ministère de l’Intérieur, visaient d’une part à présenter les activités de cetteplate forme innovante, et d’autre part à établir une synergie avec ces institutions étatiques et les organisations non gouvernementales.

La @Peace_ci qui est une chambre de veille électorale  a été créée à l’initiative de WANEP Côte d’Ivoire, dans le cadre de la mise en œuvre de son projet « Baromètre pour des Elections Crédibles et Apaisées en 2015, en Côte d’Ivoire ». Elle comprend aujourd’hui 22 réseaux, plateformes et organisations de la société civile ivoirienne. Financé par la fondation Open Society, Initiative for West Africa (OSIWA), ce projet vient à point nommé d’autant plus qu’il permet à la classe politique, notamment aux populations, d’éviter les événements douloureux connus en 2010.

Quel sera son mode de fonctionnement ?

Ici, il est important de noter que la plate forme @Peace_ci dispose d’une « artillerie lourde » en faveur des élections apaisées en Côte d’Ivoire. Sur la base de la cartographie électorale, au moins 2000 observateurs seront déployés sur le terrain – ceux-ci, contrairement aux observateurs classiques transmettront toutes les informations vers la chambre technique qui aura pour rôle de faire remonter celles pouvant mettre en péril le processus électoral à la chambre d’analyse, dans le souci « désamorcer la bombe avant qu’elle n’explose ». Loin d’être une Commission électorale indépendante (CEI) bis, la plateforme @Peace_ci aidera à alerter l’opinion au cas où il y aurait des incidents susceptibles de porter atteinte à la période électorale. Il est bon de noter que toutes les observations faites par les observateurs seront suivies en temps réel.

Une vue de la cartographie des Observateurs @Peace_ci, crédit photo : Magloire Zoro
Une vue de la cartographie des Observateurs @Peace_ci, crédit photo : Magloire Zoro

La chambre d’analyse à son tour fera remonter les informations reçues au niveau de la chambre décisionnelles composée de personnalités hautement représentatives de la société civile ivoirienne dont Mme DAO Gabala Mariam, présidente des femmes leaders de Côte d’Ivoire, L’Iman Cissé DJIGUIBA, l’Abé Eric Norbert ABEKAN, M. ZIO Moussa, président de l’Observatoire de la liberté de la presse, Pr LOU Bamba de la Chaire UNESCO, Mme Rachelle GOGOUA, Représentante des femmes et Mme KEI Dedy Marie Joelle, Coordinatrice nationale du WANEP. Si le besoin se fait sentir, ces personnalités issues de la Chambre décisionnelle se feront fort d’interpeller les acteurs concernés ou de mener des actions de médiation en vue d’un apaisement.

Qu’en pensent les partenaires rencontrés ?

Quelques membres de la délégation de @Peace_ci à l'issue de la rencontre avec le Directeur de Cabinet du Ministre (à droite), crédit photo : Magloire Zoro
Quelques membres de la délégation de @Peace_ci à l’issue de la rencontre avec le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Intérieur (à droite), crédit photo : Magloire Zoro

Selon M. Raphaël LAKPE, président du Conseil National de la Presse, cette initiative est à encourager. Il a donc assuré les membres de @Peace_ci de la disponibilité du CNP avancer ensemble sur cette voie louable, avant de leur recommander de contacter l’Agence de Régulation de la Télécommunication en Côte d’Ivoire (ARTCI) en vue d’une éventuelle régulation  des Short Message Service (SMS), bien souvent à l’origine de diffusion de fausses informations.

Quant aux membres de la POECI, ils ont exprimé leur intérêt à travailler en synergie avec @Peace_ci si bien que ces deux organisations partagent une vision : s’investir pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire.

Au ministère de l’Intérieur, reçus par le M. Vincent TOH BI, Directeur de Cabinet du Ministre empêché, la moisson fut également bonne pour @Peace_ci. En effet, le Ministère de l’Intérieur, à travers son représentant a tenu à saluer l’initiative de la société civile ivoirienne en faveur des élections apaisées d’autant plus que celle-ci apporte de ce fait une aide considérable aux efforts de la police nationale dans le cadre de son travail. Pour ce faire, il s’est dit lui-même disponible pour être le point de contact entre la plate forme @Peace_ci et le Ministère de l’Intérieur afin de permettre un processus électoral sans débordement, sans violence. C’est dans une atmosphère conviviale que pris fin cette journée de rencontres, en attendant de rencontrer ce mercredi les membres de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

M.Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *